Select Page

Bonjour bonjour,

Si vous me suivez sur Instagram, vous savez que j’ai participé au défi février sans supermarché. Le but de cette démarche lancée par En vert et contre tout est de trouver des alternatives aux grandes distributions pour pouvoir acheter nos produits de tous les jours. Mon chéri s’est volontiers joint à moi pour ce défi et nous nous sommes lancés dedans en sachant qu’on ne pourrait pas faire du 100% sans supermarché, mais qu’on ferait au mieux.

En préparation, j’ai fait une feuille récapitulative des marchés près de chez nous avec leurs horaires. N’ayant pas des horaires de travail régulier, c’est pratique de n’avoir qu’à regarder sur le frigo pour planifier les moments où je peux aller au marché. On a beaucoup de chance d’habiter dans un quartier un peu proche de tout et où il y a beaucoup de marchés. Après, il faut savoir auquel on trouvera éventuellement un boucher ou un fromager. J’ai aussi noté les adresses des bouchers et des boutiques (enfin, la boutique) en vrac près de chez nous.

Globalement, on a assez bien respecté le défi. Il y a eu un ou deux écarts, mais on a bien joué le jeu quand même. On a eu l’occasion de découvrir la boutique Nature en Vrac dans le quartier des Grottes, qui est vraiment sympa et avec un super accueil. Le soucis de ces boutiques, c’est que c’est encore un peu cher. J’espère que la prise de conscience se fera bientôt et que s’il y a plus de demande, les prix pourront baisser. Je note quand même que les flocons d’avoines achetés là-bas sont vraiment meilleurs que ceux que j’achète à la Migros et pourtant je ne pensais pas pouvoir faire une si grosse différence sur un produit si banal.

Je vais surtout parler de l’expérience du marché pour nous parce que c’est là qu’on s’approvisionne principalement avec mon chéri et c’est le principal changement qu’on a appliqué et qu’on continue d’appliquer encore maintenant. On a toujours aimé aller au marché tous les deux et on le faisait déjà régulièrement avant d’emménager ensemble. En fait en emménageant à côté d’une Migros et moi travaillant au-dessus d’une Coop, on a simplement pris l’habitude d’aller seulement dans ces deux enseignes parce que c’était pratique et on ne se posait pas vraiment plus de questions. Ce défi nous a permis de remettre les choses en perspectives et de découvrir ces marchés qui sont juste à côté de chez nous et de reprendre des habitudes qu’on aimait déjà avant.

On aime beaucoup aller au marché de Plainpalais le dimanche et ce défi nous a apporté un autre bénéfice auquel on n’avait pas pensé: retrouver nos amis. On a plusieurs fois profité de ce grand marché où on trouve aussi des food trucks pour aller manger et passer un bon moment avec nos amis et si le froid devient trop fort, on trouve plein de cafés autour pour se réchauffer. J’ai notamment mangé un sandwich libanais absolument fameux à un des stands réguliers, je vous le conseille!

Maintenant que le défi est terminé, nous allons continuer d’aller régulièrement au marché, car nous y prenons plaisir tous les deux. Parfois si on y va le matin, on profite d’aller un peu plus tôt et sur le retour on passe à la boulangerie et on achète du pain ou des viennoiseries pour le petit-déjeuner. Ca nous permet aussi, en tant que couple, d’avoir un vrai moment à deux plutôt que juste un message du type “Je sors du boulot maintenant, je passe vite à la coop, y’a besoin de qqch?”.

Niveau budget, les prix se valent (ou s’équilibrent). Par contre, on a acheté moins, et du coup dépensé moins je pense. On achète de manière plus réfléchie. On profite surtout de la variété de légumes qui s’offre à nous au marché qui est plus grande qu’en supermarché et de la qualité des produits. Si on va au marché le dimanche, on aime faire souper flemme et acheter, par exemple, de la salade et des supers pâtés à la viande et manger ça en plateau télé. L’autre jour (après le défi donc), mon chéri m’a d’ailleurs dit qu’il n’avait pas acheté grand-chose à la Migros parce que les légumes n’avaient pas une bonne tête, il préférait attendre d’aller au marché.

Cette expérience nous a donc permis de reprendre de bonnes habitudes et de prendre plus de plaisir à faire les commissions. C’est un défi qui demande un minimum d’organisation, mais en Suisse on a vraiment la chance de pouvoir avoir accès à bien d’autres ressources que les supermarchés et diminuer est vraiment facile. Je vous ai présenté ici quelques adresses à Genève, je vous encourage à regarder le site des marchés qui est plutôt bien fait pour voir ce qu’il y a près de chez vous et pour celles qui seraient sur Bienne, vous pouvez trouver des adresses sur le site de Virginie et Tina.

Je vous encourage vivement à tenter l’expérience vous-mêmes, ne serait-ce qu’en commençant par tâter le terrain un dimanche en mangeant un bon sandwich libanais…

Et vous, vous aimez faire le marché?

A bientôt

Pin It on Pinterest

Share This